A  à  Il...            Il...  à  Ne...            Ne...  à  V  



 
-  À attendre que l'herbe pousse, le boeuf meurt de faim
-  À beau mensonge, longue mémoire
-  À beau mentir qui vient de loin
-  À beau parler qui n'a cure de bien faire
-  À beau se lever tard qui a bruit de se lever matin
-  À bon appétit il ne faut point de sauce
-  À bon chat, bon rat
-  À bon demandeur, bon refuseur
-  À bon entendeur un demi-mot suffit
-  À bon jour, bonne oeuvre
-  À bon vin point d'enseigne
-  À bonne volonté ne manque faculté
-  À bourse pleine amis nombreux
-  À chacun sa chacune
-  À chacun sa croix
-  À chacun selon ses mérites
-  À chacun son goût
-  À chacun vient sa chance
-  À chaque fou sa marotte
-  À chaque jour suffit sa peine
-  À chaque oiseau son nid est beau
-  À chaque pot son couvercle
-  À chemin battu ne croît point d'herbe
-  À chemin trop battu, il ne croît jamais d'herbe
-  À cheval donné, on ne regarde pas la bride
-  À cheval donné, on ne regarde pas les dents
-  À cheval hargneux, il faut une écurie à part
-  À chose faite, conseil pris
-  À chose faite, il faut bien qu'il y ait commencement
-  À coeur vaillant, rien d'impossible
-  À colleter un gueux, on devient pouilleux
-  À colombe saoule, les cerises sont amères
-  À coquin honteux plate besace
-  À dire vérités et mensonges, les vérités sont les dernières crues
-  À dure enclume, marteau de plume
-  À force de choisir, on prend souvent le pire
-  À force de coups, on abat le chêne
-  À gros larron, grosse corde
-  À l'âne, l'âne semble très beau
-  À l'impossible nul n'est tenu
-  À l'oeil malade la lumière nuit
-  À l'oeuvre on connaît l'artisan
-  À l'oeuvre on reconnaît l'ouvrier
-  À l'ongle on connaît le lion
-  À la chandelle, la chèvre semble demoiselle
-  À la fête des rois, le jour croît d'un pas de roi
-  À la fin saura-t-on qui a mangé le lard
-  À la griffe on reconnaît le lion
-  À la guerre comme à la guerre
-  À la maison acheter, au marché vendre
-  À la pondeuse d'être couveuse
-  À la presse vont les fous
-  À la queue gît la difficulté
-  À la tannerie, tous boeufs sont vaches, à la boucherie, toutes vaches sont boeufs
-  À laver la tête d'un âne, on y perd sa lessive
-  À mal désespéré, remède héroïque
-  À mal enfourner on fait les pains cornus
-  À malin, malin et demi
-  À manger avec le diable, la fourchette n'est jamais trop longue
-  À mauvais chien on ne peut montrer le loup
-  À mauvais jeu, bonne mine
-  À méchant chien, court lien
-  À navire brisé tous vents sont contraires
-  À nouvelles affaires, nouveaux conseils
-  À parti pris, point de conseil
-  À pauvres, enfants sont richesse
-  À père avare enfant prodigue, à femme avare galant escroc
-  À père avare, fils prodigue
-  À petit mercier, petit panier
-  À petit présent petit merci
-  À petit trou petite cheville
-  À pisser contre le vent, on mouille sa chemise
-  À quelque chose malheur est bon
-  À question abstruse, abstruse réponse
-  À question idiote, réponse idiote
-  À qui a faim, tout est pain
-  À qui se lève matin, Dieu aide et prête la main
-  À quoi bon tant d'amis ? Un seul ami suffit quand il nous aime
-  À Rome, il faut vivre comme à Rome
-  À Rome, il faut vivre comme les Romains
-  À se cogner la tête contre les murs, il ne vient que des bosses
-  À sot compliment, point de réponse
-  À sotte demande il ne faut pas de réponse
-  À sotte demande, point de réponse
-  À sotte question, point de réponse
-  À tel pot, telle cuiller
-  À toile ourdie, Dieu envoie le fil
-  À tout bon compte revenir
-  À tout péché miséricorde
-  À toute heure chien pisse et femme pleure
-  À trompeur, trompeur et demi
-  À une femme et à une vieille maison, il y a toujours à refaire
-  À vaillant homme courte épée
-  À ventre soûl, cerises sont amères
-  À vieux péché honte toujours nouvelle
-  À vouloir connaître la vérité à tout prix, on risque de se brûler soi-même
-  Abondance de biens ne nuit pas
-  Abondance engendre fâcherie
-  Abondance engendre satiété
-  Absent le chat, les souris dansent
-  Absent n'est point sans couple, ni présent sans excuse
-  Adieu paniers, vendanges sont faites
-  Advienne que pourra
-  Affaire à tout le monde, affaire à personne
-  Affection aveugle raison
-  Agir dans la colère, c'est s'embarquer durant la tempête
-  Aide-toi, le Ciel t'aidera
-  Ami au prêter, ennemi au rendre
-  Ami de chacun, ami d'aucun
-  Ami de tous, ami de personne
-  Amis valent mieux qu'argent
-  Amitié dans la peine, amitié certaine
-  Amour apprend aux ânes à danser
-  Amour peut moult, argent peut tout
-  Amour, toux, fumée, argent ne peuvent se cacher longtemps
-  Âne avec le cheval n'attèle
-  Apprenti n'est pas maître
-  Après bon temps on se repent
-  Après chaque discussion vient le silence
-  Après chaque tempête vient le calme
-  Après grand banquet petit pain
-  Après l'orage vient le calme
-  Après la mort, le médecin
-  Après la pluie, le beau temps
-  Après la tempête s'en vient le calme
-  Après la tempête, le calme
-  Après le calme, la tempête
-  Après le flux, le reflux
-  Arbre trop replanté, rarement est cueilli
-  Arbre trop souvent transplanté, rarement de bons fruits a donné
-  Arbre trop souvent transplanté, rarement fait fruit à planter
-  Argent emprunté porte tristesse
-  Argent fait perdre et prendre gens
-  Au besoin, on connait l'ami
-  Au bon joueur la balle
-  Au chaudron des douleurs, chacun porte son écuelle
-  Au fond du taillis sont les mûres
-  Au long aller, la lime mange le fer
-  Au long aller, le petit fardeau pèse
-  Au long aller, petit faix pèse
-  Au mariage et à la mort, le diable fait ses efforts
-  Au mort et à l'absent, ni injure ni tourment
-  Au paresseux, le poil lui pousse dans la main
-  Au parler ange, au faire change
-  Au pauvre la besace
-  Au royaume des aveugles, le borgne est roi
-  Au royaume des aveugles, les borgnes sont les rois
-  Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois
-  Au vin qui se vend bien, il ne faut pas de lierre
-  Aucun coupable n'est absout devant son propre tribunal
-  Aujourd'hui ami, demain ennemi
-  Aujourd'hui en chair, demain en bière
-  Aujourd'hui roi, demain rien
-  Aussitôt dit, aussitôt fait
-  Autant de mariages, autant de ménages
-  Autant de ménages, autant de mariages
-  Autant de pays, autant de guises
-  Autant de têtes, autant d'avis
-  Autant de trous, autant de chevilles
-  Autant de valets, autant d'ennemis
-  Autant en emporte le vent
-  Autant meurt veau que vache
-  Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui l'emplit
-  Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui met dedans
-  Autres temps, autres moeurs
-  Aux chevaux maigres vont les mouches
-  Aux grands maux les grands remèdes
-  Aux innocents les mains pleines
-  Avant de balayer devant chez les autres, balayez devant votre porte
-  Avant de bien connaître un homme, il faut avoir mangé une livre de sel avec lui
-  Avant l'heure c'est pas l'heure, après l'heure c'est plus l'heure
-  Avec des si, on mettrait Paris en bouteille
-  Avec du temps et de la paille, les nèfles mûrissent
-  Avec du zèle et de la patience, un rat troue une planche
-  Avec la paille et le temps se mûrissent les nèfles et les glands
-  Avec le temps et la patience, la feuille du mûrier devient de la soie
-  Avoir beaucoup d'amis, c'est n'avoir point d'amis
-  Beau boucaut, mauvaise morue
-  Beau noyau gît sous piètre écorce
-  Beau parler n'écorche point la langue
-  Beaucoup de mains font des travaux légers
-  Beauté de femme n'enrichit l'homme
-  Beauté n'est qu'image fardée
-  Beauté sans bonté est comme vin éventé
-  Beauté sans bonté ne vaut rien
-  Beaux mensonges aident
-  Belle chère et coeur arrière
-  Belle montre et peu de rapport
-  Belle tête, peu de sens, belle bourse, peu d'argent
-  Besogne qui plaît est à demi faite
-  Bien acquis bêtement, est dépensé sottement
-  Bien faire vaut mieux que bien dire
-  Bien mal acquis ne profite jamais
-  Bien mauvais est le vent qui ne sert à personne
-  Bien perdu, bien connu
-  Bienheureux celui qui n'attend rien, car il ne sera point déçu
-  Bois tordu ne se redresse pas
-  Bon à tout, bon à rien
-  Bon à tout, propre à rien
-  Bon avocat, mauvais voisin
-  Bon chien chasse de race
-  Bon droit a besoin d'aide
-  Bon fruit vient de bonne semence
-  Bon grain périt, paille demeure
-  Bon marché fait argent débourser
-  Bon marché vide le panier mais n'emplit pas la bourse
-  Bon pays, mauvais chemin
-  Bon repas doit commencer par la faim
-  Bon sang ne peut mentir
-  Bon sang ne saurait mentir
-  Bon vin, mauvaise tête
-  Bonjour lunettes, adieu fillettes
-  Bonne renommée vaut mieux que ceinture dorée
-  Bonne terre, méchant chemin
-  Bonne vie attrait bonne fin
-  Bonne volonté supplée à la faculté
-  Bonne volonté vaut le fait
-  Bonnes sont les dents qui retiennent la langue
-  Bons nageurs sont à la fin noyés
-  Bouche en coeur au sage, coeur en bouche au fou
-  Brebis comptées, le loup les mange
-  Brebis qui bêle perd sa goulée
-  Brebis trop apprivoisée de trop d'agneaux est tétée
-  C'est au pied du mur qu'on reconnait le maçon
-  C'est au pied du mur qu'on voit le maçon
-  C'est dans l'adversité que l'on reconnaît ses vrais amis
-  C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses amis
-  C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses vrais amis
-  C'est dans le malheur qu'on connait nos vrais amis
-  C'est dans les grands dangers qu'on voit un grand courage
-  C'est dans les moments difficiles qu'on connait nos vrais amis
-  C'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleures soupes
-  C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe
-  C'est de la moutarde après dîner
-  C'est en forgeant qu'on devient forgeron
-  C'est en forgeant que l'on devient forgeron
-  C'est être sage que de savoir feindre la folie
-  C'est folie de vanner les plumes au vent
-  C'est l'hôpital qui se moque de la charité
-  C'est l'intention qui compte
-  C'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase
-  C'est la graisse du cochon qui a cuit le cochon
-  C'est la morte qui se moque de la décapitée
-  C'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière
-  C'est là où la barrière est basse que le boeuf l'enjambe
-  C'est la pelle qui se moque du fourgon
-  C'est la plume qui fait l'oiseau
-  C'est la première impression qui compte
-  C'est la profonde ignorance qui inspire le ton dogmatique
-  C'est la robe qu'on salue
-  C'est le bon veneur qui fait la bonne meute
-  C'est le diable qui bat sa femme et qui marie sa fille
-  C'est le premier pas qui coûte
-  C'est le ton qui fait la chanson
-  C'est par la tête que le poisson commence à sentir
-  C'est proprement ne valoir rien que de n'être utile à personne
-  C'est quand le jeu devient dur que les durs commencent à jouer
-  C'est quand le jeu devient dur que les durs deviennent bons
-  C'est quand le jeu devient dur que les durs se mettent à jouer
-  C'est raison que chacun soit maître en son logis
-  C'est trop parler qui a fait que le crabe n'a pas de tête
-  C'est un aveugle qui en conduit un autre
-  C'est un loup déguisé en agneau
-  C'est un vilain oiseau que celui qui salit son nid
-  C'est une belle baronnie que la santé
-  C'est une chose divine de prêter, devoir quelque chose à quelqu'un est une vertu héroïque
-  C'est viande mal prête que lièvre en buisson
-  Ce n'est fini qu'à la fin
-  Ce n'est pas à la poule à chanter devant le coq
-  Ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces
-  Ce n'est pas de sa faute si les grenouilles n'ont pas de queue
-  Ce n'est pas le tout que des choux, il faut du lard pour les cuire
-  Ce n'est pas pour un mauvais pas qu'on tue un boeuf
-  Ce n'est pas tous les jours dimanche
-  Ce n'est pas tous les jours fête
-  Ce n'est pas tout de vendre, il faut livrer
-  Ce ne sont pas les chevaux qui tirent le plus fort qui mangent l'avoine
-  Ce ne sont pas les mots qui comptent mais les actions
-  Ce qu'il faut chercher à connaître, c'est le fond du panier
-  Ce qu'on aime est toujours beau
-  Ce qu'on apprend au berceau dure jusqu'au tombeau
-  Ce qu'on ne peut empêcher, il faut le vouloir
-  Ce que femme veut, Dieu le veut
-  Ce que l'enfant oit au foyer est bientôt connu jusqu'au moustier
-  Ce que la mer apporte en montant, elle le remporte en descendant
-  Ce que le poulain prend en jeunesse, il le continue en vieillesse
-  Ce que les yeux ne voient pas ne fait pas mal au coeur
-  Ce que pense l'âne ne pense l'ânier
-  Ce que vous avez perdu dans le feu, vous le retrouverez dans la cendre
-  Ce qui convient à quelqu'un peut être néfaste pour un autre
-  Ce qui doit être sera
-  Ce qui est bon à prendre est bon à rendre
-  Ce qui est bon pour l'un est bon pour l'autre
-  Ce qui est courbé ne peut se redresser, et ce qui manque ne peut être compté
-  Ce qui est différé n'est pas perdu
-  Ce qui est écrit est écrit
-  Ce qui est fait est fait
-  Ce qui est mal acquis se dissipe aisément
-  Ce qui n'a pas de tête ne va pas, ce qui a deux têtes va moins bien encore
-  Ce qui se fait de nuit paraît au grand jour
-  Ce qui vaut la peine d'être fait vaut la peine d'être bien fait
-  Ce qui vient avec le béguin s'en retourne avec le suaire
-  Ce qui vient de fric s'en va de frac
-  Ce qui vient de la flûte s'en retourne au tambour
-  Ce qui vient du diable retourne au diable
-  Ce qui vient facilement s'en va de même
-  Ce sont les fous qui troublent l'eau et ce sont les sages qui pêchent
-  Ce sont les petites pluies qui gâtent les grands chemins
-  Ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit
-  Cela ne vous déchire pas la robe
-  Celui est bien mon oncle qui le ventre me comble
-  Celui qui a la santé est riche sans le savoir
-  Celui qui commence et ne parfait, sa peine perd
-  Celui qui crache contre le ciel, il lui retombe sur le nez
-  Celui qui emprunte est l'esclave de celui qui prête
-  Celui qui envoie les bouches envoie les vivres
-  Celui qui laboure le champ le mange
-  Celui qui n'a pas bon pied part avant
-  Celui qui ne s'aventure n'a ni cheval ni voiture
-  Celui qui se marie par amour a bonne nuit et mauvais jour
-  Celui qui se sait coupable croit toujours qu'on parle de lui
-  Celui-là seul sait louer, qui loue avec restriction
-  Cent ans de chagrins ne paient pas un sou de dettes
-  Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage
-  Cent livres de mélancolie ne payent pas un sou de dettes
-  Ceux qui en disent le plus en savent le moins
-  Ceux qui n'ont point d'affaires s'en font
-  Chacun a son heure de gloire
-  Chacun a son jour de gloire
-  Chacun aime mieux son propre bien que celui d'un autre
-  Chacun aime son semblable
-  Chacun croit fort aisément ce qu'il craint et ce qu'il désire
-  Chacun est bossu quand il se baisse
-  Chacun est l'artisan de son sort
-  Chacun est l'ennemi de soi-même
-  Chacun est roi en sa maison
-  Chacun le sien n'est pas trop
-  Chacun porte sa croix
-  Chacun prêche pour son saint
-  Chacun prend son plaisir où il se trouve
-  Chacun se fait fouetter à sa guise
-  Chacun se plaint que son grenier n'est pas plein
-  Chacun son métier, et les vaches seront bien gardées
-  Chacun son métier, les vaches seront bien gardées
-  Chacun voit avec ses lunettes
-  Chacun voit midi à sa porte
-  Chacun voit midi à son horloge
-  Chagrin partagé est moins lourd à porter
-  Chair de loup, sauce de chien
-  Changement d'herbage réjouit les veaux
-  Changement de corbillon fait appétit de pain bénit
-  Changement de corbillon fait trouver le pain bon
-  Changer et trouver mieux sont deux
-  Chaque âge a ses plaisirs
-  Chaque chose a son temps
-  Chaque chose en son temps
-  Chaque grain a sa paille
-  Chaque mercier prise ses aiguilles et son panier
-  Chaque poule vit de ce qu'elle gratte
-  Chaque vin a sa lie
-  Charbonnier est maître chez soi
-  Charité bien ordonnée commence par soi-même
-  Chassez le naturel, il revient au galop
-  Chassez-le par la porte, il rentrera par la fenêtre
-  Chat échaudé craint l'eau froide
-  Chien en vie vaut mieux qui lion mort
-  Chien hargneux a toujours l'oreille déchirée
-  Chien qui aboie ne mord pas
-  Choisis ta femme non à la danse, mais à la moisson
-  Chose accoutumée, rarement prisée
-  Chose acquise facilement, ne se garde chèrement
-  Chose bien commencée est à demi achevée
-  Chose facilement acquise, chose facilement dépensée
-  Chose promise, chose due
-  Chou pour chou, Aubervilliers vaut bien Paris
-  Ciel pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée
-  Ciel pommelé et femme fardée sont de courte durée
-  Ciel rouge le soir, blanc le matin ravit le pèlerin
-  Coeur qui soupire n'a pas ce qu'il désire
-  Colère n'a conseil
-  Comme on fait son lit, on se couche
-  Comparaison n'est pas raison
-  Comparaisons sont odieuses
-  Compter les ruches à miel porte malheur
-  Confiance est mère de dépit
-  Contentement passe richesse
-  Contre femme point ne débattre
-  Contre la mort, point de remède
-  Contre le tonnerre ne pète
-  Convenances rompent loi
-  Coucher de poule et lever de corbeau écartent l'homme du tombeau
-  Couteau qui ne fait pas le tour du tronc n'emporte pas le chou
-  Craignez la colère de la colombe
-  Crédit est mort, les mauvais payeurs l'ont tué
-  Croyez tout le monde honnête et vivez avec tous comme avec des fripons
-  Cuisine mangée, amis dispersés
-  D'âge en âge, on ne fait que changer de folie
-  D'où vient l'agneau, là retourne la peau
-  D'un âne on ne peut pas demander de la viande de boeuf
-  D'un goujat on ne peut pas faire un gentilhomme
-  D'un petit gland sourd nait un grand chêne
-  D'un petit homme souvent grand ombre
-  D'un sac à charbon on ne peut sortir blanche farine
-  D'un veau on espère un boeuf, et d'une poule un oeuf
-  D'une buse on ne peut faire un épervier
-  Danger passé, saint moqué
-  Dans l'adversité de nos meilleurs amis, nous trouvons toujours quelque chose qui ne nous déplaît pas
-  Dans le doute, abstiens-toi
-  Dans les petites boites sont les bons onguents
-  Dans sa peau mourra le loup
-  Dans sa peau mourra le renard
-  Dans un vieux pot, on fait de bonne soupe
-  Dans une bouche close, il n'entre point de mouche
-  De beaux raisins parfois pauvre vin
-  De bons vins, bon vinaigre
-  De deux maux, il faut choisir le moindre
-  De fol folie, de cuir courroie
-  De fol juge, brève sentence
-  De forte couture, forte déchirure
-  De fou juge, briève sentence
-  De grand train sur l'estrain
-  De grande montée, grande chute
-  De grands vanteurs petits faiseurs
-  De grasse terre, méchant chemin
-  De jeune avocat, héritage perdu
-  De jeune médecin, cimetière bossu
-  De l'abondance du coeur la bouche parle
-  De la discussion jaillit la lumière
-  De mauvais corbeau mauvais oeuf
-  De méchant fondement jamais bon bâtiment
-  De nouveau tout m'est beau
-  De nuit, le blé semble farine
-  De nuit, tout blé semble farine
-  De saison tout est bon
-  De son ennemi réconcilié, il faut se garder
-  De telle vie, telle fin
-  De tout s'avise à qui pain faut
-  De tout temps, les petits ont pâti des sottises des grands
-  De toute taille bon lévrier
-  De toutes les douleurs, on ne peut faire qu'une mort
-  De trop près se chauffe qui se brûle
-  Débander l'arc ne guérit pas la plaie
-  Demain, il fera jour
-  Demandez et il vous sera donné, cherchez et vous trouverez, frappez et il vous sera ouvert
-  Demandez et l'on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l'on vous ouvrira
-  Dents aigües et ventre plat trouve tout bon ce qui est dans le plat
-  Des goûts et des couleurs, on ne discute pas
-  Des matines bien sonnées sont à demi dites
-  Deux avis valent mieux qu'un
-  Deux chiens a un os ne s'accordent pas
-  Deux chiens ne s'accordent jamais pour un os
-  Deux est une compagnie, trois est une foule
-  Deux gloutons ne s'accordent pas à une même assiette
-  Deux poids deux mesures
-  Deux précautions valent mieux qu'une
-  Dieu aide à trois sortes de personnes : aux fous, aux enfants et aux ivrognes
-  Dieu donne le froid selon le drap
-  Dieu lui-même a besoin de cloches
-  Dieu mesure le froid à la brebis tondue
-  Dieu nous a tous pétris du même limon
-  Différé n'est pas perdu
-  Dire et faire, sont deux
-  Dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es
-  Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es
-  Dis-moi qui tu hantes et je te dirai qui tu es
-  Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es
-  Donne l'os au chien pour qu'il ne convoite pas ta viande
-  Donne si tu veux recevoir
-  Donner tard, c'est refuser
-  Douce parole n'écorche pas langue
-  Doucement mais sûrement
-  Du bâton que l'on tient on est souvent battu
-  Du pareil au même
-  Du sublime au ridicule, il n'y a qu'un pas
-  Eau qui court ne porte point d'ordures
-  Échange équitable n'est pas vol
-  En amour comme à la guerre, tous les coups sont permis
-  En avril, n'ôte pas un fil, en mai, fais ce qu'il te plaît
-  En avril, ne te découvre pas d'un fil
-  En avril, ne te découvre pas d'un fil ; en mai, fais ce qu'il te plait
-  En bouche close, n'entre point mouche
-  En ce monde, il y a plus de fous que de sains d'esprit
-  En conseil écoute le vieil
-  En enseignant, on apprend
-  En fait de meubles, la possession vaut titre
-  En grande pauvreté ne gît pas grande loyauté
-  En l'absence du seigneur se connait le serviteur
-  En la grande barbe ne gît pas le savoir
-  En la peau où le loup est, il y meurt
-  En la queue et en la fin gît de coutume le venin
-  En mai, fais ce qu'il te plait
-  En mal fait, il ne gît qu'amende
-  En oiseuse, le diable se boute
-  En parlant du soleil, on en voit les rayons
-  En petite maison à Dieu grande portion
-  En petite maison Dieu a grande part
-  En petite maison la part de Dieu est grande
-  En petite tête gît grand sens
-  En tous pays, il y a une lieue de mauvais chemin
-  En toute chose, il faut considérer la fin
-  En une belle gaine d'or couteau de plomb gît et dort
-  Enfant aime moult qui beau l'appelle
-  Enfant haï est toujours triste
-  Enfants petits petits soucis, enfants grandis grands soucis
-  Entre deux maux, il faut choisir le moindre
-  Entre deux sièges, on tombe à terre
-  Entre promettre et donner, doit-on sa fille marier ?
-  Entre trop et trop peu est la juste mesure
-  Erreur n'est pas compte
-  Espoir de gain diminue la peine
-  Est bien fou qui s'oublie
-  Être et paraître sont deux
-  Expérience est mère de science
-  Face d'homme porte vertu
-  Faire contre mauvaise fortune bon coeur
-  Fais ce que je dis et non ce que je fais
-  Fais ce que je dis et pas ce que je fais
-  Fais ce que je dis, non ce que je fais
-  Fais ce que je dis, pas ce que je fais
-  Fais ce que tu dois, advienne que pourra
-  Fais du bien à un cochon et il viendra chier sur ton balcon
-  Faites aux autres ce que vous voudriez qu'ils vous fassent
-  Faites ce que je dis, non ce que j'ai fait
-  Faîtes-vous miel, et les mouches vous mangeront
-  Farine du diable retourne en son
-  Faute avouée est à demi pardonnée
-  Faute avouée est à moitié pardonnée
-  Faute d'un point, Martin perdit son âne
-  Faute de grives, on mange des merles
-  Faute de souliers on va nu-pieds
-  Femme rit quand elle peut, et pleure quand elle veut
-  Ferveur de novice ne dure pas longtemps
-  Fiançailles vont en selle et repentailles en croupe
-  Fille et ville qui parlementent sont à demi rendues
-  Fin contre fin n'est pas bon à faire doublure
-  Fol et avoir ne se peuvent entr'avoir
-  Fol semble sage quand il se tait
-  Fou est le prêtre qui blâme ses reliques
-  Fou qui se tait passe pour un sage
-  Foudre ne tombe pas toutes les fois qu'il tonne
-  Froides mains, chaudes amours
-  Gagne assez qui sort de procès
-  Gardez-vous de l'homme qui ne connait qu'un livre
-  Gens de lettres, gens de peine
-  Goutte à goutte, l'eau creuse la pierre
-  Gouverne ta bouche selon ta bourse
-  Gouverner, c'est prévoir
-  Grain à grain, la poule remplit son ventre
-  Graissez les bottes d'un vilain, il dira qu'on les lui brûle
-  Grand chemin, grande rivière et grand seigneur sont trois mauvais voisins
-  Grande chère, petit testament
-  Grandes maisons se font par petites cuisines
-  Grattez le russe et vous trouverez le tartare
-  Grosse tête, peu de sens
-  Habit de velours, ventre de son
-  Hâte-toi lentement
-  Hâtez-vous lentement
-  Heureux au jeu, malheureux en amour
-  Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des Cieux est à eux
-  Homme aime quand il veut, et femme quand elle peut
-  Homme rusé, tard abusé
-  Homme seul est viande à loups
-  Honni soit qui mal y pense
-  Hors de l'église, point de salut
-  Il arrive que l'agneau devienne enragé
-  Il dit cela de bouche, mais le coeur n'y touche
-  Il est bien près du temps des cerises, le temps des cyprès
-  Il est bon de parler et meilleur de se taire
-  Il est comme le chien de Jean Nivelle, il s'enfuit quand on l'appelle
-  Il est des sots de tous pays
-  Il est mon oncle qui le ventre me comble
-  Il est permis de se tromper
-  Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu
-  Il est plus facile de descendre que de monter
-  Il est plus facile de dire que de faire
-  Il est plus facile de nager quand on vous tient le menton
-  Il est plus malheureux de commettre une injustice que de la souffrir
-  Il est rare de voir la sagesse alliée à la beauté
-  Il fait bon vivre et ne rien savoir
-  Il fait comme l'anguille de Melun, il crie avant qu'on l'écorche
-  Il fait comme le chien de Nivelle, il s'en va quand on l'appelle
-  Il fait ventre de tout
-  Il faut aller selon sa bourse
-  Il faut appeler un chat un chat
-  Il faut apprendre à obéir pour savoir commander
-  Il faut apprendre de la vie à souffrir la vie
-  Il faut attendre à cueillir la poire qu'elle soit mûre
-  Il faut avoir deux cordes à son arc
-  Il faut battre le fer tant qu'il est chaud
-  Il faut bien que jeunesse se passe
-  Il faut casser le noyau pour avoir l'amande
-  Il faut chercher une femme avec les oreilles plutôt qu'avec les yeux
-  Il faut considérer chaque cas particulier
-  Il faut coudre la peau du renard à celle du lion
-  Il faut de tout pour faire un monde
-  Il faut déshabiller un maïs pour voir sa bonté
-  Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût
-  Il faut du pain pour vivre
-  Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l'esprit
-  Il faut être deux pour se quereller
-  Il faut faire coucher la colère à la porte
-  Il faut faire de nécessité vertu
-  Il faut faire tourner le moulin lorsque le vent souffle
-  Il faut garder une poire pour la soif
-  Il faut gratter les gens où il leur démange
-  Il faut hurler avec les loups, si l'on veut courir avec eux
-  Il faut laisser couler l'eau
-  Il faut laisser courir le vent par-dessus les tuiles
-  Il faut laisser le temps au temps
-  Il faut laver son linge sale en famille
-  Il faut lier le sac avant qu'il ne soit plein
-  Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger
-  Il faut marcher quand le diable est aux trousses
-  Il faut ménager la chèvre et le chou
-  Il faut plutôt regarder à ses mains qu'à ses pieds
-  Il faut prendre le temps comme il vient, les gens pour ce qu'ils sont, et l'argent pour ce qu'il vaut
-  Il faut puiser quand la corde est au puits
-  Il faut qu'un menteur ait bonne mémoire
-  Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée
-  Il faut que chacun vive de son métier
-  Il faut que jeunesse se passe
-  Il faut que tout le monde vive
-  Il faut quelquefois brûler une chandelle au diable
-  Il faut rendre à César ce qui est à César
-  Il faut rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu
-  Il faut saisir l'occasion par les cheveux
-  Il faut savoir perdre un vairon pour gagner un saumon
-  Il faut se méfier de l'eau qui dort
-  Il faut se tenir au gros de l'arbre
-  Il faut semer pour récolter
-  Il faut semer pour recueillir
-  Il faut semer qui veut moissonner
-  Il faut séparer le bon grain de l'ivraie
-  Il faut souffrir ce qu'on ne peut empêcher
-  Il faut souffrir ce qu'on ne saurait empêcher
-  Il faut tailler la robe selon le drap
-  Il faut tailler son manteau selon son drap
-  Il faut tenir compte des circonstances
-  Il faut tondre les brebis et non pas les écorcher
-  Il faut toujours tendre un ver pour avoir une truite
-  Il faut tourner le moulin lorsque souffle le vent
-  Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler
-  Il faut vieillir ou mourir jeune
-  Il n'est bon maçon qui pierre refuse
-  Il n'est chère repas que de vilain
-  Il n'est de vilain pied qui ne trouve chaussure
-  Il n'est festin que de gens chiches
-  Il n'est feu que de bois vert
-  Il n'est jamais trop tard pour bien faire
-  Il n'est nulles laides amours ni belles prisons
-  Il n'est nuls petits ennemis
-  Il n'est orgueil que de pauvre enrichi
-  Il n'est pas de si petit chat qui n'égratigne
-  Il n'est pas marchand qui toujours gagne
-  Il n'est pas permis de se tromper deux fois
-  Il n'est pas si grande folie que de sage homme
-  Il n'est pas si méchant pot qui ne trouve son couvercle
-  Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir
-  Il n'est pire eau que l'eau qui dort
-  Il n'est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre
-  Il n'est point de petites affaires
-  Il n'est point si laid pot qui ne trouve son couvercle
-  Il n'est qu'heur et malheur
-  Il n'est rien comme les vieux ciseaux pour couper la soie
-  Il n'est sauce que d'appétit
-  Il n'est si belle rose qui ne devienne gratte-cul
-  Il n'est si belle rose qui ne se flétrisse
-  Il n'est si bon charretier qui ne verse
-  Il n'est si bon cheval qui ne bronche
-  Il n'est si bon cheval qui ne devienne rosse
-  Il n'est si bonne compagnie qui ne se quitte
-  Il n'est si grande folie que de sage homme
-  Il n'est si laid pot qui ne trouve son couvercle
-  Il n'est si petit buisson qui ne porte son ombre
-  Il n'est si petit ennemi qui ne puisse faire tort
-  Il n'est si sage qui ne folie aucunes fois
-  Il n'est si sage qui ne foloie
-  Il n'est voisin qui ne voisine
-  Il n'est, pour voir, que l'oeil du maître
-  Il n'y a de damnés que les obstinés
-  Il n'y a de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre
-  Il n'y a pas d'âge pour apprendre
-  Il n'y a pas d'effet sans cause
-  Il n'y a pas d'heure pour les braves
-  Il n'y a pas de belles prisons ni de laides amours
-  Il n'y a pas de bonne fête sans lendemain
-  Il n'y a pas de fumée sans feu
-  Il n'y a pas de grand homme pour son valet de chambre
-  Il n'y a pas de grenouille qui ne trouve son crapaud
-  Il n'y a pas de héros pour son valet de chambre
-  Il n'y a pas de laides amours
-  Il n'y a pas de montagne sans vallée
-  Il n'y a pas de petit chez-soi
-  Il n'y a pas de petit profit
-  Il n'y a pas de petite affaire
-  Il n'y a pas de petites économies
-  Il n'y a pas de petits profits
-  Il n'y a pas de plume tombée sans oiseau plumé
-  Il n'y a pas de sots métiers, il n'y a que de sottes gens
-  Il n'y a pas deux crabes mâles dans un même trou
-  Il n'y a pas deux poids deux mesures
-  Il n'y a pire imbécile qu'un vieil imbécile
-  Il n'y a point d'âne plus mal bâté que celui du commun
-  Il n'y a point de belles prisons ni de laides amours
-  Il n'y a point de dette sitôt payée que le mépris
-  Il n'y a point de grand homme pour son valet de chambre
-  Il n'y a point de héros pour son valet de chambre
-  Il n'y a point de laides amours, ni de belles prisons
-  Il n'y a point de plus sage abbé que celui qui a été moine
-  Il n'y a point de prescription contre la vérité, les erreurs pour être vieilles n'en sont pas meilleures
-  Il n'y a point de si empêché que celui qui tient la queue de la poêle
-  Il n'y a point de viande sans os
-  Il n'y a qu'heur et malheur
-  Il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais
-  Il n'y a que la foi qui sauve
-  Il n'y a que la main d'un ami qui arrache l'épine du coeur
-  Il n'y a que la vérité qui blesse
-  Il n'y a que la vérité qui offense
-  Il n'y a que le méchant qui soit seul
-  Il n'y a que le provisoire qui dure
-  Il n'y a que les fous qui ne changent pas d'avis
-  Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis
-  Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent pas
-  Il n'y a rien de nouveau sous le soleil
-  Il n'y a rien de si infortuné qu'un homme qui n'a jamais souffert
-  Il n'y a rien qui aille aussi vite que le temps
-  Il n'y a si beau soulier qui ne devienne savate
-  Il n'y a si dur fruit et acerbe qui ne se mûrisse
-  Il n'y a si méchant pot qui ne trouve son couvercle
-  Il n'y a si petit métier qui ne nourrisse son maître
-  Il n'y eut jamais peau de lion à bon marché
-  Il ne cesse de brandir l'anathème contre ses ennemis
-  Il ne faut jamais désespérer
-  Il ne faut jamais dire : Fontaine, je ne boirai pas de ton eau
-  Il ne faut jamais dire jamais
-  Il ne faut jamais faire les choses à moitié
-  Il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même
-  Il ne faut jamais trembler qu'on ne voie sa tête à ses pieds
-  Il ne faut juger un paquet d'après ses ficelles
-  Il ne faut jurer de rien
-  Il ne faut pas acheter la corde avant d'avoir le veau
-  Il ne faut pas aller par quatre chemins
-  Il ne faut pas cacher la vérité aux hommes
-  Il ne faut pas changer de cheval au milieu de la rivière
-  Il ne faut pas changer de cheval au milieu du gué
-  Il ne faut pas chanter la victoire avant le temps
-  Il ne faut pas chanter le triomphe avant la victoire
-  Il ne faut pas chômer les fêtes avant qu'elles soient venues
-  Il ne faut pas clocher devant le boiteux
-  Il ne faut pas compter les oeufs au cul de la poule
-  Il ne faut pas confondre coco et abricot : le coco a de l'eau, l'abricot un noyau
-  Il ne faut pas courir deux lièvres à la fois
-  Il ne faut pas crier victoire trop tôt
-  Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul
-  Il ne faut pas dire : 'Fontaine, je ne boirai pas de ton eau'
-  Il ne faut pas économiser le son et gaspiller la farine



Haut de page
 
 






DROITS D'AUTEUR

2017-18 © DU FRANCAIS A L'ANGLAIS.com, tous droits réservés  (après chaque mise à jour, le contenu du site est automatiquement horodaté par une Autorité de Certification qualifiée RGS et certifiée ETSI TS 102 023. Ces documents sont ensuite confiés à un Huissier de Justice)

➔  QUI SOMMES-NOUS ?

 

INFORMATIONS PERSONNELLES

Vos informations personnelles n'appartiennent qu'à vous. Ce site n'utilise donc ni cookie, ni traqueur publicitaire. De plus, nous nous engageons à ne jamais diffuser, monnayer ou vendre les historiques de navigation (fichiers "log") générés par le serveur

➔  LES PHOTOS EN ARRIERE-PLAN